Site Loader
compagnies d’assurance face à la reprogrammation moteur

Depuis quelque temps, de nombreux automobilistes ont adopté le principe de la reprogrammation pour avoir un meilleur confort de conduite. Non seulement, elle permet de gagner en puissance lors des guidées, mais offre également une occasion de réduire la consommation de carburant.

D’autres avantages sont encore poussés par cette pratique hormis ces derniers. Toutefois, il faut tenir compte de plusieurs paramètres pour que cette alternative puisse se conformer aux normes. C’est pourquoi il est nécessaire de connaître les impacts du chiptuning sur les offres de garantie. Cet article aidera à mieux comprendre le fonctionnement de la reprogrammation d’un véhicule par rapport aux compagnies d’assurance auto.

Les obligations à faire avant de faire reprogrammer son moteur

Avant d’entrer dans les détails, il est important de souligner que la reprogrammation moteur ne relève pas d’un concept illégal. Au contraire, il s’agit d’une pratique communément autorisée par l’ensemble des législations tournant autour de l’automobile. Aucun texte ne mentionne la restriction de celle-ci, que ce soit au niveau du Code de la route ou encore au niveau de la sécurité routière.

Par ailleurs, vis-à-vis de l’assurance, il est impératif de faire une déclaration auprès de son organisme assureur avant de faire recartographier son moteur. Ce dernier va revoir les clauses de souscription afin d’évaluer les éventuelles modifications à apporter.

La prime d’assurance se calcule en fonction de la puissance du véhicule

Il est reconnu qu’après avoir été reprogrammé, un véhicule gagner en couple et en puissance. Tous ces apports sont possibles en optimisant les paramètres de son boîtier électronique. Ainsi, le régime moteur augmentera de manière à faciliter l’accélération et la reprise. L’automobiliste n’aura plus besoin de pousser à plein régime pour monter en vitesse.

Selon cbpower.be, un professionnel du chiptuning, ce gain de puissance est déterminant pour le calcul de la prime d’assurance. Plus le véhicule est puissant, plus les risques d’accident sont considérables. Dans cette optique, l’assureur va devoir reconsidérer les conditions financières de l’offre de garantie choisie. Face à cela, il est préférable de faire appel à un courtier en assurance auto pour estimer l’éventuelle majoration. Consulter un simulateur d’assurance peut également s’avérer intéressant.

Les possibilités de changement en fonction de l’offre

Même s’il est dit que le gain de puissance obtenue par la reprogrammation moteur aura un impact sur la prime d’assurance, il faut savoir que la prochaine majoration va dépendre du niveau de couverture souscrit.

Pour une formule au tiers

L’assurance auto au tiers correspond à la couverture minimum obligatoire pour les propriétaires de voiture en circulation. Celle-ci a pour rôle d’indemniser l’assuré en cas de sinistre causé à un tiers. En reprogrammant son moteur, la prime d’assurance pour cette formule s’élèvera à un niveau considérable. Cependant, avec cette dernière, il est conseillé d’augmenter la valeur de la franchise.

Pour une formule tous risques

Comme son nom l’indique, la formule tous risques tend à couvrir tous les sinistres potentiels en matière de circulation : collision, incendie, vol, catastrophe naturelle, etc. Celle-ci coûte généralement cher, même avant la reprogrammation moteur. La majoration sera alors conséquente. En d’autres termes, elle sera peu imposante.

Post Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *